[Focus Startup] SwitchAround: l’échange d’appartement entre étudiants

Website SwitchAround FR

Un nouveau venu dans l’économie collaborative touristique: SwitchAround.com, une startup française fondée par Melvyn Mouflin, Edouard Gibert et Gaël Bretonneau. Le concept ? L’échange d’appartement entre étudiants. En partenariat avec plusieurs écoles comme Skema, le site permet aux étudiants de facilement se loger, que cela soit durant leurs stages ou leurs vacances.

Switcharound: le premier site d’échange d’appartement entre étudiants

Lancé au départ sur trois villes françaises, SwitchAround est maintenant présent dans de nombreuses villes et notamment à l’international. Tout l’intérêt du site réside dans le fait que cela vous évite de déménager et donc de perdre votre hébergement, alors même que vous en auriez besoin en revenant. D’un autre côté, cela vous simplifie la recherche d’un logement qui peut s’avérer compliquée lorsqu’on ne connait pas la ville où l’on se rend, qui plus est lorsque l’on cherche un hébergement de courte durée. SwitchAround enlève donc une barrière au déplacement des étudiants.

switcharound echange appartement

Le fonctionnement du site est assez simple. La publication de son hébergement se fait rapidement, et l’annonce n’est publiée qu’après validation par l’équipe du site. Il est également important de noter que tous les échanges sont assurés par April International. Après avoir renseigné sa destination et ses dates, la consultation des hébergements se fait par liste ou par carte. La sélection d’une annonce donne accès à plus de détails (photos, description du loueur, carte,…). Il suffit ensuite de contacter le membre pour organiser son échange. Une fois que les deux parties sont d’accord, la réservation en ligne peut se faire.

5 questions à Edouard Gibert, co-fondateur de SwitchAround

D’où est née l’idée de créer SwitchAround ?

Switcharound est né d’un constat que l’on a fait lorsque l’on était étudiants, il y a de ça 3 ans. A cette époque, on voulait partir à l’aventure tous les quatre matins et on bénéficiait de beaucoup de temps pour partir à la découverte du monde. Mais la réalité financière d’un jeune étudiant étant ce qu’elle est, on se contentait plus de rêver que de voyager. On était frustrés !

Après réflexion, on s’est aperçus que ce qui plombait le plus le budget voyage, c’était le coût prohibitif du logement. Le modèle de l’échange de maison nous plaisait bien car très simple à utiliser et pas cher. Cependant, aucun site n’était adapté aux étudiants. Qui aurait voulu de mon studio de 20m2, aussi cosy soit-il, contre sa maison ou son loft… Pas grand monde. On a donc décidé de créer un site avec des offres d’échange de logements adaptées aux étudiants. Dorénavant, je peux échanger mon studio à Bordeaux contre une chambre en colocation ou un appartement étudiant à Berlin, Londres ou même Paris.

Combien de membres et d’échanges comptez-vous aujourd’hui ?

Nous avons enregistré nos premières réservations d’échange pour septembre. Car, au-delà de l’échange d’appartement dans le cadre des vacances ou des weekend, nous nous développons aussi sur les mobilités académiques (type stages et échanges Erasmus). Notre objectif est de simplifier ces mobilités en permettant aux étudiants de s’échanger leurs logements lorsqu’ils partent en échangent Erasmus ou en stage. Notre communauté grossit de jour en jours ! Nous sommes à plus de 800 membres sur le site, dont 340 actifs après 3 mois à peine d’existence.

On connaît les démêlés d’Airbnb avec la justice, comment votre plateforme s’adapte-t-elle à la législation ?

On ne rigole pas avec la loi ! C’est pourquoi, faire évoluer, optimiser la sécurité et la confiance sur le site est notre priorité au quotidien.
La condition sine qua non à la création de notre plate-forme était que l’on créé quelque chose de bordé juridiquement. Et c’est ce que l’on a fait. Nous sommes accompagnés sur le volet juridique par un grand cabinet d’avocats (E&Y) et les échanges de logements effectués sur le site sont couverts par la garantie d’assurance April International Voyages, créée sur mesure pour l’échange de logement à l’international.

Comment vous financez-vous ?

A ce stade de notre existence, nous nous finançons sur fonds propres, prêt bancaire et aides publiques.Nous sommes suivis par Bordeaux Unitec qui est notre incubateur et qui nous accompagne dans la recherche de financements. Nous prévoyons une première levée de fonds début 2015.  Au delà de ça, nous sommes basés à la Cité Numérique de Bordeaux-Bègles, administrée par Aquitaine Europe Communication. Espace convivial qui regroupe une dizaine de start-up.

Quel regard portez-vous sur l’économie collaborative et plus précisément dans le tourisme ?

J’en parlais avec Benoit Panel, co-fondateur de JeLoueMonCampingcar.com. Notre constat était qu’aujourd’hui, l’économie collaborative permet d’avoir accès à des biens et des services auxquels nous n’avions pas accès auparavant. Je peux partir en road-trip avec mes amis en louant un van en moins de 5 minutes et à moindre frais. Ou en me faisant héberger chez un natif dans un pays étranger. L’économie collaborative ouvre un champ des possibles quasi infini grâce au web aujourd’hui. L’effet collatéral étant des plus positifs car l’économie collaborative est basée sur la mise en relation et rapprochement de l’humain.  Dans le milieu du tourisme, elle a complètement muté notre façon de voyager et a rendu notre consommation plus intelligente et responsable.

http://www.switcharound.com




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Plus dans Hébergement, Startup
réservations hôtels smartphone tablette
Smartphones, tablettes et réservations d’hôtels

Le site de réservation en ligne allemand HRS a très récemment publié une infographie destinée à comprendre la part que...

Fermer