[Focus Startup] Sharebooking mise sur le réseau pour favoriser les réservations en direct

sharebooking cover vsln

La question de la distribution est une des préoccupations principales des hôteliers aujourd’hui et à juste titre. Importance des comparateurs et domination des OTAs fragilisent la distribution en direct des hôteliers qui voient ainsi leurs marges fondre. Plusieurs initiatives personnelles et collectives voient le jour pour faire face à cette situation. Parmi celles-ci, la solution collaborative de réservation en direct proposée par Sharebooking. Proposée aux hôtels indépendants, elle entend favoriser le réseau hôtelier pour lutter de manière intelligente et organisée face aux OTAs. Benoît Lebreton, fondateur et associé de Sharebooking.

Créer un réseau d’hôtels indépendants

L’objectif de Sharebooking est simple: regrouper les hôteliers indépendants autour d’un réseau et faire jouer celui-ci afin de favoriser les réservations en direct. Chaque hôtel est amené à créer son propre réseau et peut définir ses hôtels « amis ». S’il se retrouve dans l’incapacité de répondre à la demande d’un client, plutôt que de laisser ce dernier se diriger vers un site de réservation tiers (souvent une OTA), une suggestion automatique basée sur le réseau de l’hôtel lui sera proposée. Un algorithme créé par Sharebooking entre en jeu pour suggérer au client des alternatives cohérentes à sa demande d’origine. Les deux parties sont ainsi gagnantes: d’un côté le client qui obtient une alternative rapidement, et de l’autre l’hôtel qui gagne en temps et optimise sa relation client.

 

sharebooking solution

5 questions à Benoît Lebreton, co-fondateur et CEO de Sharebooking

Comment est né Sharebooking ?

Jérémie Castella est propriétaire d’une chambre d’hôtes. Il s’est rendu compte qu’il perdait des clients qui venaient sur son site, faisaient une demande de réservation et allaient voir alilleurs parce qu’il ne pouvait répondre à la demande. Idem lors des demandes par tél. Il passait beaucoup de temps à trouver une solution d’hébergement aux clients en contactant les chambres d’hôtes avec lesquelles il avait l’habitude de travailler.
De part son expérience dans le toursime numérique, Jérémie a eu l’idée de développer une solution technologique permettant de mettre en réseau des structures d’hébergement afin qu’ils se partagent des demandes en cas de non dispo. 18 mois de dèv plus tard, Sharebooking est prêt.

Quels sont vos clients ?

Le cœur de cible sont les hôteliers indépendants. Les groupements d’hôtels indépendants (nous leur apportons un outil qui permet le cross selling entre hôtels). Nous avons également des demandes de chambres d’hôtes qui se professionnalisent de plus en plus.

Quel est le coût de cette solution pour les hôteliers ?

Deux offres aux choix de l’hôtelier :

Sharefix : un abonnement mensuel de 2€/chambre

Ou

ShareFlex : une commisssion de 4% sur la réservation HT via Sharebooking.

Un hôtelier peut-il aujourd’hui se passer des principales OTA ?

Non, un hôtelier ne doit pas se passer des principales OTA. Il doit cependant bien gérer son allotement, être présent sans y mettre toutes ses chambres. Il faut également bien étudier les contrats et décocher bon nombre d’options qui vous lient trop fortement aux OTA. Il doit avant tout privilégier son site web, son contenu, son moteur de réservation… et avoir Sharebooking !

Avez-vous envisagé de passer à une approche B2C comme d’autres groupements d’hôteliers ou prestataires technologiques ont pu le faire ?

Nous n’avons pas vocation à devenir un portail BtoC. Certains le font très bien comme Fairbooking ou Hôtels-Privés. Ils apportent une valeur ajoutée aux clients finaux. Notre valeur ajoutée est auprès des hôteliers et indirectement auprès des clients finaux parce que grâce à Shharebooking, ils trouveront toujours une réponse à leur demande en réservant en direct ! Si certains prestataires technologiques ont tenté d’avoir une approche BtoC, beaucoup ont arrêté (Fastbooking pour ne citer qu’eux).
Enfin, quand on lit qu’Accor doit investir 225 millions d’euros pour renforcer sa présence sur la réservation en ligne pour contrer les OTA, on se concentre sur notre valeur ajoutée !

Pour plus d’infos, rendez vous sur le site de Sharebooking.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Plus dans Hébergement, Startup
licence pro tourisme welcome city lab cam
Le CNAM et le Welcome City Lab créent une licence pro tourisme

Le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) et l'incubateur etourisme le Welcome City Lab viennent d'annoncer la création d'une...

Fermer