L’importance du remarketing par email dans le etourisme

cover remarketing et etourisme voyage sur le net

L’agence SaleCycle, spécialisée dans le remarketing par email, a publié il y a quelques mois une infographie passée quelque peu inaperçue. Elle illustre cependant une métrique importante pour tous les sites vendant des produits et services en ligne: le taux d’abandon des clients. Afin de prouver l’efficacité du remarketing par email, SaleCycle a étudiée et comparée les résultats d’emails envoyés par une centaine d’entreprises du tourisme et du etourisme.

3 trillions de dollars de perdus en abandons 

Les premiers chiffres présentés par l’agence sont ceux des ventes en ligne pour l’année 2014. Il est prévu que le montant atteigne les 1,4 trillions de dollars. Mais encore plus impressionnant, le montant, toujours en dollars, que représenteront les abandons de paniers sur le web: 3 trillions de dollars, soit plus du double des ventes réalisées.

L’étude dévoile aussi les secteurs du tourisme qui sont le plus touchés par les abandons. Par ordre croissant, les voici:

  • Les hôtels et lodges (67,6% d’abandons)
  • Les loueurs de voitures (67,8%)
  • Les croisiéristes (68,1%)
  • Les compagnies aériennes (78,7%)
  • Les OTA (89,1%)

Ainsi, c’est en moyenne plus de 7 internautes sur 10 qui quittent un site touristique sans convertir. Sur les OTA, ce nombre monte jusqu’à près de 9 internautes sur 10. Comment faire revenir ces personnes et les faire acheter ? SaleCycle met en avant dans la suite de l’infographie les bons résultats du remarketing par email.

Plus de 50% d’engagement pour le remarketing par email

Il existe deux façons de faire du remarketing. La plus connu et la plus répandue est celle effectuée par display. A l’aide des cookies placés sur un navigateur, un site d’achat peut atteindre ses visiteurs n’ayant pas converti en plaçant une annonce sur un site diffuseur. Le plus souvent, c’est une liste des produits consultés ou des produits placés dans le panier, mais non achetés, qui sont affichés. Parfois, une réduction est appliquée pour encourager encore plus le client à acheter. Depuis peu, il est possible d’étendre cette technique aux emails.

A en croire SaleCycle, les résultats en terme d’engagement pour les acteurs du tourisme semblent très encourageants. Ainsi, les OTA constatent un taux d’ouverture de 47,9% et les compagnies aériennes de 41,8%. Les loueurs de voitures bénéficient du taux d’ouverture le plus élevé (55,5%). Pour saisir l’importance de ces chiffres, il est néanmoins utile de rappeler que le taux d’ouverture d’un email ordinaire dans le secteur du voyage est d’en moyenne 20%.

Autre indicateur à prendre en compte, plus important encore que le taux d’ouverture: le taux de clic. Celui-ci est globalement proportionnel au taux d’ouverture. Les loueurs de voitures connaissent le taux le plus élevé (presque 30%!). Les OTA et compagnies aériennes sont en moyenne, elles, à 16%. Une fois encore, il faut savoir que le taux de clic moyen pour un email dans le tourisme est de l’ordre de 2%.

Taux de conversion et revenu moyen par email

Nous avons vu que les taux d’ouverture et de clic pour les emails provenant de remarketing étaient relativement élevés. Mais concrètement, quels résultats en terme de ventes ?

Voici les taux de conversion de ces emails par secteur d’activité et par ordre croissant:

  • 22,6% pour les OTA
  • 24,8% pour les compagnies aériennes
  • 27,9% pour les croisiéristes
  • 28,8% pour les hôtels
  • 36,2% pour les loueurs de voitures

Derniers chiffres à prendre en compte: le revenu moyen par email envoyé:

  • 12,06$ pour les loueurs de voitures
  • 15,45$ pour les OTA
  • 20,71$ pour les compagnies aériennes
  • 27,14$ pour les hôtels
  • 27,78$ pour les croisiéristes

Bien que les chiffres en termes d’engagement et de conversion soient très élevés, ils sont néanmoins à mettre en perspective avec les taux de conversion et avec les revenus moyen générés. Si les loueurs de voitures obtiennent des taux de transformation très importants, ils sont aussi ceux qui ont le revenu moyen le plus faible, du fait des prix qu’ils pratiquent. Le prix de ces campagnes et leurs ROI est donc à étudier avec attention.

3 points pour envoyer l’email parfait

Tous ces chiffres sont bien beaux mais, comment exactement procède-t-on pour créer l’email parfait ? Nous sommes chanceux car, une fois de plus, SaleCycle a la réponse à cette question ! Dans cette infographie, l’agence nous présente les 3 points les plus important pour écrire son email remarketing.

  • Le délai d’envoi de son email: Tout est une question de timing. Combien de temps après que l’internaute ait quitté votre site devriez-vous envoyer votre email ? Le plus tôt serait le mieux à en croire l’agence. Entre 30 et 45 minutes après la visite, les taux de conversion seraient les plus élevés. Les performances baissent de plus de moitié pour un envoi après 24h.
  • L’objet du mail: L’objet d’un email est la première chose que l’on lit et conditionne l’ouverture.Toujours selon SaleCycle, les emails présentant des détails sur la réservation et ayant un ton pressé seraient ceux qui connaitraient les taux d’ouverture les plus élevés.
  • Qu’inclure dans l’email ? Vous savez quand envoyer votre email, quel objet lui attribuer, il ne vous reste plus qu’à y ajouter du contenu ! L’illustration ci-dessous vous montre la structure idéale de l’email à envoyer. Pas de grandes surprises pour le header et le footer, en revanche, le récapitulatif du panier abandonné et la mention « terminer votre commande » semblent remporter le plus de clics. Autres encarts à ajouter: des suggestions basées sur les produits sélectionnés.

email remarketing

Vous connaissez maintenant l’importance de remarketing dans le tourisme ! Afin de regagner les clients perdus sur votre site, utilisez cette technique pour leur proposer un email personnalisé, qui peut aussi comprendre une offre (% de réduction, surclassement,…) afin de les inciter à convertir. Vous avez également vu comment construire votre email afin de bénéficier de taux d’ouverture et de clic les plus élevés possible. Connaissiez-vous le remarketing par email ? Pensez-vous l’adapter à votre entreprise ? Répondez-moi dans les commentaires.

remarketing dans le etourisme




Il y a 3 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. Frederic Gonzalo

    Des données fort intéressantes, merci pour les infographies également. Je me questionne néanmoins sur l’application du retargeting dans le contexte canadien (et québécois) compte tenu de la nouvelle loi anti-pourriel qui entre en vigueur le 1er juillet 2014. Comme on ne pourra plus envoyer de courriels à des bases de données sans avoir un consentement préalable (relation d’affaires établie, permission donnée pour newsletter, etc.), j’ai l’impression que le retargeting par email tombera sous la catégorie du spam, et de ce fait sera susceptible d’amendes et poursuites.
    Dommage, car je peux voir le potentiel de cette tactique, comme en font foi d’ailleurs les résultats de la dernière infographie. Oh, well, comme disent les anglos 🙂

  2. Clément Bourguignon

    Merci pour votre commentaire Frederic.
    Vous avez raison sur ce point et pour être honnête je ne connais pas exactement la réglementation en vigueur à ce sujet en France.
    Néanmoins, je pense que le retargeting par email doit être possible pour les personnes inscrites aux newsletters des sites pratiquant cette technique, ce qui ferait pour beaucoup déjà une bonne base d’emails et des clients potentiellement intéressés par la marque.

  3. Anelise Audiffren

    Je me permets de réagir à la remarque très pertinente de Frederic. Il est en effet indispensable aujourd’hui de travailler sur des bases qualifiées, vos contacts doivent être opt-in (consentement via formulaire en ligne notamment ou autre point d’accroche direct entre l’internaute et la marque) Vous aurez bcp plus de chances d’atteindre vos objectifs de délivrabilité et votre provider ne sera pas blacklisté. Les FAI et services de messagerie ne cessent de renforcer leurs règles pour protéger les internautes par la mise en place de solutions de filtrage. Chaque FAI ou messagerie a sa propre politique.

    En définitive, c’est aujourd’hui le comportement de nos abonnés qui reste la clé de voûte de la réussite de nos campagnes, à nous de collecter intelligemment nos données, d’envoyer des offres adaptées auprès de bases de destinataires segmentés, bien définis.


Laisser un commentaire

Plus dans Infographies
conclusions tripbarometer 2014
[Infographie] Les conclusions du TripBarometer 2014

Le site d'avis américain TripAdvisor à récemment dévoilé, comme chaque année, son rapport TripBarometer. Très réputé, ce sondage géant réalisé auprès...

Fermer