Peut-on toujours parler de startup pour Airbnb ?

airbn cover vsln

Moins de 7 ans. C’est le temps qu’il aura fallu à Airbnb pour référencer plus d’un million d’annonces sur sa plateforme et pour lever $800 millions auprès de prestigieux investisseurs. Depuis l’installation de ce fameux mattelas dans leur studio de San Francisco, les 3 fondateurs ont fait d’Airbnb un empire du tourisme. Mais la société californienne peut être encore être considérée comme une « startup » ?

Des chiffres exorbitants

La croissance d’Airbnb semble sans fin. Comme le rapportait récemment Skift, une étude du cabinet Piper Jaffray estimait que la plateforme pourrait atteindre en 2015 une offre de 1,5 millions de logements. Selon la même étude, Airbnb aurait généré 40 millions de nuitées l’an passé, portant son chiffre d’affaire à près de 4 milliards de dollars et ses bénéfices à $423 millions de bénéfices. Si les estimations menées s’avèrent correctes, l’entreprise atteindra en 2015 les $675 millions de bénéfices. Ces chiffres impressionnants ont conduit l’entreprise à être valorisée à 20 milliards de dollars, soit près de 30 fois ses revenus.

Des partenariats stratégiques

La dernière actualité en date pour Airbnb, c’est l’annonce que la société fournira 20 000 chambres pour les prochains jeux olympiques de Rio en 2016. Ce sont donc des logements collaboratifs qui ont été choisis pour accueillir les visiteurs et compenser le manque de chambres dans la ville brésilienne. En remportant l’appel d’offres émit, Airbnb a notamment éliminé des concurrents comme Hotel Urbano, une OTA brésilienne et Alugue Temporada, marque brésilienne du groupe HomeAway. C’est un gros coup pour la plateforme qui pourrait ainsi se retrouver également partenaire officiel de l’événement. C’est aussi le passage du voyage collaboratif au voyage grand public. En effet, un tel partenariat lui assurera une visibilité mondiale auprès d’autres types de voyageurs, n’ayant pas encore séjourné dans des logements chez l’habitant.

airbnb jeux olympiques rio

Sidney Levy, CEO du comité olympique brésilien et Joe Gebbia, CPO d’Airbnb. Image AFP / Yasuyoshi Chiba.

Une autre traduction de la professionnalisation d’Airbnb réside dans ses partenariats noués avec des acteurs traditionnels du tourisme. L’année dernière, un partenariat avec KLM avait été signé pour que la compagnie fasse remonter les hébergements de la plateforme dans la rubrique « hébergement » de son site. Un autre partenariat important est celui passé avec l’éditeur de solutions de notes de frais Concur, dans le but de séduire les voyageurs d’affaires. Airbnb estime à plus de 10% la part de sa clientèle réservant dans le cadre d’un déplacement professionnel. Pour leur faciliter la vie et en séduire de nouveaux, Concur rend désormais possible l’intégration des notes de frais émises par la société.

Un site qui se rapproche des OTAs

Si vous êtes récemment allé sur le site d’Airbnb, vous avez peut-être aperçu une petite nouveauté sur les pages d’annonces. Sur la droite, se trouve la mention « Vous vous y voyez ? Réservez vite, 27 personnes ont consulté cette annonce cette semaine ». Il semble que cette fonctionnalité soit en test car elle n’apparait pas à chaque connexion. Airbnb semble ici reprendre les best practices des sites marchands du secteur et notamment des OTAs, qui ont été les premières à implémenter ce genre de messages pour donner un sentiment d’urgence et pousser à l’achat.

message airbnb

Avec ce nouveau message, Airbnb fait passer un sentiment d’urgence et pousse à l’achat.

 

Cette fonctionnalité va de paire avec une autre mise en place il y a déjà plusieurs mois, la réservation instantanée. Certains hôtes peuvent décider d’accepter toutes les réservations, sans contact avec le locataire en amont. Symbolisées par un éclair, les annonces concernées permettent ainsi de payer en un clic.

Lire aussi: Les 8 secrets derrière le succès du site d’Airbnb

 

La croissance d’Airbnb semble sans limites et ses récents partenariats tendent de plus en plus à faire passer la startup du monde du collaboratif à celui du grand public, en faisant un acteur traditionnel du tourisme. Si l’on s’en tient à la définition du terme de « startup », une entreprise est considérée comme telle si elle vient d’être lancée, dispose de flux de trésorerie faibles voire négatifs et est en pleine croissance. Si ce dernier point reste vrai, le développement impressionnant de la société californienne l’éloigne chaque jour un peu plus de la définition exacte de « startup ».




Il y a 2 commentaires

Ajoutez le vôtre
  1. Jason Rouet

    Super article, je suis totalement d’accord avec ton point de vue ! D’outil communautaire, on se rapproche de plus en plus d’un pure player qui se transforme en OTA.


Laisser un commentaire

Plus dans Hébergement, Startup
boaterfly location bateaux particuliers
[Focus Startup] Boaterfly connecte propriétaires de bateaux et particuliers

La location de bateau connaît elle aussi une offre collaborative à travers l'arrivée de nouveaux acteurs. Parmi eux, Boaterfly. Le...

Fermer