Quel visage pour l’hôtellerie en 2014 ?

hotel cover post voyage-sur-le-net

Pour commencer cette nouvelle année, posons nous une question. De la même façon que le voyageur délaisse les agences de voyages physiques pour prendre en mains (enfin?) la planification de ses vacances, peut-on attendre un changement de sa part dans sa façon de se loger ?

De plus en plus, la suprématie des hôtels en remise en question et ces derniers voient l’arrivée de nouvelles formes de réservation et d’hébergements, donc de nouveaux concurrents.

Crowdsurfing, Couchsurfing, Online Bidding; plein de mots anglais qui correspondent à de nouvelles formes de réservation et qui changent le visage de l’hôtellerie.

Jusqu’à quand les hôteliers pensaient-ils pouvoir proposer des chambres à des prix indécents ?

Lire aussi: 14 tendances marketing pour l’hôtellerie en 2014

 Crowdsourcing

hôtel airbnb trouver hotel voyagesurlenet

Flashback. Cet été, au Canada, je cherchais un hôtel à Toronto en vue d’un voyage de quelques jours. En voyant les prix des hôtels, à moins de finir dans un taudis en lointaine banlieue, il m’était clairement impossible de trouver une chambre en centre-ville. Heureusement, j’ai trouvé une chambre dans un condo à 5min de la CN Tower sur Airbnb, avec des hôtes sympas, qui m’ont offert le petit-dej et à un prix revenant à la moitié de celui d’une nuit d’hôtel. Tout va bien, direz vous, mais quand on y pense: sans Airbnb, Toronto, je pouvais l’oublier. Certes j’aurais pu aller en auberge mais, accompagné, on ne peut pas dire que l’intimité y soit extraordinaire.

Bref. Airbnb, ou encore Couchsurfing qu’on ne présente plus, répondent à un besoin essentiel: se loger à petit prix. Les hôtels peuvent râler, mais peuvent-ils vraiment lutter contre l’impossibilité pour certains de se payer une chambre à 100€ la nuit ?

Lire aussi: Airbnb attaqué par HomeAway

Ils sont une alternative à l’hôtel mais ont aussi quelque chose en plus: la rencontre avec l’autre. La clientèle des hôtels reste, et restera en grande partie, différente de celles de sites de crowdsourcing. Mais ces sites attirent néanmoins une partie de la clientèle qui jusque là allait en hôtel, en leur permettant de simplement voyager, plus longtemps ou plus loin. Tout le monde cherche le meilleur prix. Quand on se dit qu’on peut payer moins, être en plein centre ville ou dans un quartier sympa, avoir une chambre (des fois) mieux décorée qu’une chambre d’hôtel, et en plus qu’on va rencontrer des hôtes locaux, on se dit: pourquoi pas ?

Il est vrai que certains n’utilisent ces sites qu’à un point de vue financier et il est aussi important de lutter contre ceux qui mettent en ligne des appartements dans lesquels ils ne vivent pas. Mais hôtels et mairies peuvent-ils aller contre une nouvelle forme d’hôtellerie qui rassemblerait les gens ?

 

Le bidding – décidez du prix de votre chambre d’hôtel

Et si vous fixiez vous même le prix à payer pour votre chambre d’hôtel ? C’est désormais possible et il y a fort à parier que ce nouveau phénomène devienne une vraie tendance.

Le géant Priceline s’y est mis et de nouveaux sites comme Stayful s’y sont spécialisés. Sur ce dernier, une liste d’hôtels est proposée selon vos critères.

Deux solutions sont possibles: simplement réserver au meilleur prix trouvé, ou soumettre un prix à l’hôtelier. Certains hôtels vous répondent dans les 5 minutes. Disponible uniquement dans six villes américaines pour l’instant, espérons que d’autres hôtels s’y mettent.

 stayful hotel voyagesurlenet

stayful bid voyagesurlenet

Dans le même esprit, The Suitest vous permet de ne plus vous faire avoir en vous proposant une sélection d’hôtels hauts de gamme, classés selon leurs valeurs réelle. Des algorithmes calculent leurs valeurs en fonction de différents critères tels que les aménagements, services ou la localisation. Il vous est possible de faire appel à l’outil Time Machine pour obtenir une prédiction de l’évolution des prix.

the suitest hotel voyagesurlenet

Il vous reste une chambre d’hôtel pour ce soir ?

Avec 65% des réservations d’hôtel faites le jour même, beaucoup se sont installés sur le créneau de la réservation de dernière minute. On peut citer HotelTonight ou son équivalent français VeryLastRoom qui permettent aux hôteliers de maximiser leur taux de remplissage et aux clients de trouver un bon plan de dernière minute, les réductions pouvant aller jusqu’à -70%.

Un nouveau site qui a retenu mon attention est Roomer. Le principe est simple:

Si vous avez réservé une chambre mais que vous ne pouvez pas vous y rendre et qu’elle n’est pas remboursable, revendez-la à quelqu’un qui en aurait besoin.

roomer hotels voyagesurlenet

Roomer met en contact clients et hôtels et permet à chaque partie de gagner de l’argent: l’une en reçoit, l’autre en dépense moins. Roomer évolue sur une niche, le nombre de chambres non remboursables étant assez faible, mais avec des milliers de no-show chaque jour, son action est légitime est intéressante. Les réductions peuvent aller jusqu’à -80%.

La jeune start-up devra néanmoins faire face au scepticisme des hôteliers qui pourraient très bien encaisser le montant de la chambre et qui voient rarement d’un bon oeil l’arrivée d’un tiers…

Le wifi pour tous

Le meilleur pour la fin… Vous l’avez déjà vécu cette frustration ? S’affaler dans sa chambre d’hôtel, allumer son téléphone et… surprise ! Il faudra sortir sa carte pour se connecter à internet.

Payer pour avoir accès au wifi, c’est fini. On n’en veut plus.

Selon une étude eRevMax, 85% des voyageurs attendent d’un hôtel qu’il dispose d’un accès gratuit au wifi.

Amis hôteliers, pensez-y !

 

D’ailleurs une question que je me pose toujours: pourquoi un pauvre hôtel 1 étoile du centre de Dunkerque offre le wifi quand l’Intercontinental voudrait nous le faire payer 15€ la journée ? Si quelqu’un à une réponse à m’apporter…




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Plus dans Hébergement
instagram tourisme voyagesurlenet
Photos, filtres et pub: Instagram et le tourisme

Racheté en 2012 par Facebook pour 1 milliard de Dollars, le réseau social de partage de photos et vidéos Instagram...

Fermer