[Focus Startup] Découvrez le Nightswapping

cosmopolit home

Focus sur l’entreprise lyonnaise Nightswapping qui a lancé le concept de l’échange de nuits.

Lire aussi: [Focus Startup]: Notez et commentez votre vol avec RouteHappy

Le concept de Nightswapping

Après le Couchsurfing, le Nightswapping est la nouvelle forme d’économie collaborative à la mode dans le e-tourisme. Le concept est simple: accueillez gratuitement des hôtes chez vous puis voyagez gratuitement à votre tour. Il faut en effet avoir hébergé pour pouvoir voyager (bien que vous poussiez aussi acheter vos nuits manquantes), ce qui permet d’éviter les abus de certains qui voyagent sans jamais recevoir. Par exemple, si vous avez accueilli des personnes durant 5 jours, vous serez crédités de 5 points qui vous permettront à votre tour d’être hébergé pendant 5 jours. Un moyen efficace de faire des économies sur son budget voyage.

Nightswapping, mix entre Airbnb et Couchsurfing, vous permet de publier votre annonce, envoyer des demandes à d’autres membres et discuter avec eux pour vous mettre d’accord sur vos dates de séjour. Vous pouvez ensuite accueillir d’autres voyageurs pour augmenter votre capital voyage, tout en étant libre de refuser certaines demandes.

Si vous pouvez voyager gratuitement grâce à vos points, vous pouvez également acheter vos nuits. Le prix n’est cependant pas fixé par l’hôte mais par le site, qui attribue un prix par nuit allant de 7€ à  49€ en fonction du standing de l’hébergement. L’inscription et la diffusion de vos annonces sont gratuites.

Questions à Emeline Sarrion, directrice commercial de Nightswapping:

Quelle est l’histoire de Nightswapping ?

Il y a 10 ans, Serge DURIAVIG démarrait l’aventure Smartbox au côté de Pierre Edouard STERIN,  l’homme qui allait faire du coffret cadeau une véritable boîte à succès. Riche de cette expérience, Il eut l’envie de se lancer dans les joies (et les peines) de l’entreprenariat avec un concept qui, il l’espérait, bouleverserait  les modes de consommation.

En 2012, il créait le Nightswapping. À mi-chemin entre le Couchsurfing, Airbnb et l’échange de maison traditionnel, le Nightswapping est basé sur un concept unique d’échange de nuits. Ce concept permet aux particuliers (propriétaires et locataires) de ne plus payer d’hébergement en vacances ou le temps d’un week-end. Pour cela, il suffit d’accueillir des membres chez vous pour gagner des nuits et ensuite d’utiliser ces nuits pour séjourner gratuitement à travers le monde.

Après 2 ans d’activité, pouvez vous nous donner quelques chiffres ?

Le site a été lancé il y a 1 an et les chiffres sont plus qu’encourageants pour l’année à venir:
nightswapping cosmopolit home

Quelles sont vos différentes sources de revenus ?

Notre modèle repose sur 3 sources de revenus qui sont :

-Les frais de mise en relation (9.90€). Ceux-ci sont fixes et seul le voyageur doit s’en acquitter, quelle que soit la durée de son nightswap ou le nombre de personnes.

-L’achat de nuits

-Vente de services (certifications, assurances…)

Il y a-t-il des régions sur lesquelles vous souhaitez plus vous imposer ?

Comme nos confrères, nous ciblons les grandes capitales, les destinations les plus demandées (Paris, Londres, Barcelone, Amsterdam…) pour les courts séjours. Nous mettons également un focus sur le marché Américain pour les longs séjours.

Airbnb a récemment passé un partenariat avec 3Mundi pour attirer plus de voyageurs affaires. Avez vous des nouveaux axes de développement (affaires ou autres) ?

En effet, Nightswapping a également de grands projets en cours de développement avec les entreprises mais pas seulement. Je pourrais en dire plus d’ici quelques mois.

Après le couchsurfing, le nightswapping, pensez vous qu’on peut voir l’arrivée d’autres formes d’économie collaborative dans le tourisme ?

Je pense qu’aujourd’hui en matière d’hébergement chez l’habitant nous avons une offre déjà très large avec de grands acteurs aux concepts forts et fédérateurs.

-Airbnb pour rentabiliser son logement

-Abritel pour faire de l’échange de maison

-Couchsurfing pour séjourner gratuitement sur un canapé

Nous pouvons nous attendre à voir de nouveaux acteurs aux concepts identiques mais ciblés, exemple avec le woofing, ciblé vacances écolo chez l’habitant.

 




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

Plus dans Hébergement, Startup
google traveler 2013 voyage-sur-le-net
Les conclusions de l’enquête Google Traveler 2013: [3/3] La vidéo

Suite et fin de la série d’articles relatant l’étude menée par Google sur le voyageur de 2013. Après l'étude de...

Fermer